C'est beau une ville la nuit...


Quand la poudreuse se transforme en sillons boueux, les lumières urbaines se déploient pour caresser les contours salis afin de nous faire patienter. Oh comme j'ai hâte de m'extasier devant les premiers bourgeons, de humer les nouvelles enjôleuses des herbes folles et de sentir les premiers émois des fleurs...Cela doit être mon côté bobo, tant pis, j'assume. Je laisse "l'underground" à qui veut, si on a besoin de moi, je suis au-dessus ;-)