Objo jojo au cimetière d'Ixelles

J'ai craqué, j'ai eu ma p'tite folie, je l'aimeuuuuuuu mon nouvel objectif lumineux... Je vais pouvoir shooter en concert de façon bien plus légère (au sens bien figuré) les beaaaaux musicos suant leurs mélodies envoûtantes et endiablantes. Ahahahaha ok, ok, tagada tagada voilà les Daltons, il n'y a plus persoooooooooooooooooooooooonnne. Faisons clair, mon petit sigma 18-50 qui ouvre à 2,8 (c'est un joli début, non?) en poche, je me suis promenée en très bonne compagnie d'apprentissage (RE-merci Neele) au cimetière d'Ixelles. Il faisait beau, il faisait chaud mais pas de légionnaire (ouf)...Juste le plaisir de la photo. J'ai déjà expliqué mon attirance vers les cimetières, univers de mémoire(s)d'êtres de passage. Les portraits dans les portraits figés à la vie à la mort.